L’Atelier des Territoires s’invite à Hermanville-sur-mer

La Ville d’Hermanville-sur-mer et Territoires pionniers participent tous deux à « l’atelier des territoires », piloté par la direction départementale des territoires et de la mer du Calvados, en association avec Caen-Normandie-Métropole, sur le thème « mieux vivre ensemble dans le périurbain ». La résidence d’architectes vise à apporter un complément à la démarche en cours. Hermanville-sur-mer fait en effet partie d’une des 4 grappes tests de territoires (grappe littorale) et les enjeux de la résidence s’inscrivent pleinement dans les défis collectifs à relever.

Participez au 2ème panel citoyen, le 22 novembre prochain!

Le 20 septembre dernier, une vingtaine de personnes se sont réunies à la DDTM du Calvados pour tester nos pistes de projets. Les retours qu’ils nous ont fait et les pistes d’amélioration proposées ont été riches d’enseignement (voir l’article ici).

Nous vous proposons à nouveau de venir nous aider en testant nos projets et en apportant vos points de vue le 22 novembre prochain, à la DDTM du Calvados (Avenue du Général Vannier) de 18h à 20h.

Pour participer il vous suffit de nous envoyer de remplir le formulaire juste ici.

Au plaisir de vous y rencontrer,

L’équipe

Des pistes pour alimenter nos réflexions

En parallèle de nos réflexions, de multiples démarches avancent et peuvent nous alimenter… Voici quelques pistes d’articles et de plateformes intéressantes sur les sujets qui nous mobilisent :

  • Développer le covoiturage de courtes distances, c’est possible ? C’est en tout cas le nouveau pari que fait Blablacar, pour en savoir plus, c’est par ici … 
  • Les jardins partagés se développent à toute allure, mais que recouvre la notion d’agriculture urbaine ? Cet article nous donne quelques pistes d’analyse
  • Des plateformes d’échange et de partage émergent aux quatre coins de France, c’est le cas de Mutum, un site porté en partenariat avec la MAIF.

La boîte à outils des démarches de participation citoyenne

Consultation en ligne, atelier citoyen, hackathon, barcamp… Les démarches de participation des citoyens ont pris de l’ampleur ces dernières années en France. Pour accompagner et amplifier le mouvement, le SGMAP a créé une boîte à outils à destination des administrations. Pratiques, ces fiches présentent les différents types de dispositifs afin de les aiguiller et de les aider à les mettre en place. Quelles démarches pour quels usages ? Quelles sont, pour chacune, les modalités, la durée, le coût estimatif, le public visé… ?

Pour accéder à cette boite à outils, c’est par ici !

Atelier 3 : le 17 octobre prochain

La 3éme et dernière session de l’Atelier des territoires aura lieu  le 17 octobre 2017 au Domaine de la Baronnie à Douvres la Délivrande.

Cet atelier est ouvert à tous, à condition de s’inscrire ici.

Après avoir questionné les multiples usages du périurbain, nous avons prototypé des pistes de projets énoncés lors du second atelier au cours de l’été. Puis nous les avons testé avec un panel citoyen d’environ 20 personnes.

L’atelier 3 se veut opérationnel et a pour objectif de :
– réfléchir sur les stratégies de développement à l’échelle de Caen et de son périurbain,
– avancer sur le cahier des charges des projets proposés

Au programme :

  • 9h30 accueil-café
  • 10h – 12h30

Présentation des projets avant et après le panel citoyen
Définition de la feuille de route de mise en oeuvre
Identification des lieux

  • 12h30 – 13h30

Déjeuner sur place

  • 13h30 – 16h00

Discussion autour des trois modèles de périurbain
Rédaction d’un manifeste du périurbain ?

  • 16h00  – 17h00 discussions conclusions

Nous vous invitons à vous inscrire ici.

Plan d’accès disponible ici

Au plaisir de vous y voir !

Première version des prototypes de projets !

En partant d’exemples inspirants présentés par l’équipe, les acteurs présents lors de l’atelier du 6 juillet ont énoncé des pistes de projet, que nous avons prototypé pendant l’été, pour les faire tester par un Panel Citoyen.

La plateforme des récits

 

  

Défi : De Caen-la-Mer à Caen-les-Terres, comment faire collectif entre les territoires périurbains et le littoral ?

Le principe : une plateforme numérique collaborative sur le principe d’OpenStreetMap. A l’initiative de ce projet, les communes du périurbain autour de Caen se donneraient pour objectif de raconter le territoire par les usagers, les liens entre les terres et la mer par les sentiers existants (piétons, cyclables, maillage des rivières, …), de valoriser le patrimoine via les pratiques anciennes et les activités actuelles, de renforcer les usages touristiques, sportifs et culturels en mettant en exergue toutes les dynamiques en cours et en créant des rencontres.

Concrètement : la plateforme s’articule sur un onglet « Découvrir » avec la description du projet et l’agenda des évènements et un onglet « Contribuer » avec un tutoriel OpenStreetMap pour débutant et les rubriques proposées (point de vue, sentiers, pratiques agricoles, …).

Le café mobile

Défi : Comment repenser des zones monofonctionnelles en intégrant une multiplicité d’usages ?

Le principe : des « cafés mobiles » dans trois anciennes rames du tram, transportables au quatre coin du territoire de Caen la Mer qui permettent d’occuper temporairement des espaces habituellement peu investis des territoires périurbains : les rues de lotissements, des champs en friches, des parkings de supermarché vides le dimanche, des hangars de ferme non utilisés, …

Concrètement : trois modules de cafés sont proposés a minima : ludothèque, jardinage et salon de thé. A l’intérieur, des tables, des chaises, des machines à cafés, des tasses et des verres, des jeux de société, ballons, filets (dans le café ludothèque), des outils, bêches, rateaux, sceaux, pelles (dans le café jardinnage) sont mis à disposition.

Pour y avoir accès, il suffit de s’inscrire en envoyant un mail à l’association CaféMobile au minimum une semaine avant l’évènement. Un mode d’emploi sur les quelques reflexes à adopter pour organiser un évènement avec du public est proposé. La seule condition : organiser des moments ouverts à tous et conviviaux !

La grande récolte

Défi : Comment (ré)investir les espaces publics périurbains avec les usagers, pour leur donner une valeur productive?

Le principe : animation de la production sur un verger mis à disposition par la commune.

En ayant accès gratuitement d’une parcelle, de la mise à disposition d’outils et de partage de bonnes pratiques, les bénéficiaires s’engagent à participer à des récoltes collectives. Les productions récoltées sont à destination des cantines municipales et des personnes dans le besoin (via des associations d’insertion).

Concrètement : un terrain communal, une association d’insertion et une charte qui défini les droits et les devoirs des parties prenantes.

« PFFFF J’ai la flemme » : l’appli qui vous évite des trajets inutiles

Défi : Comment bouger autrement dans les territoires périurbains, grâce à du collectif et de la solidarité?

Le principe : Malgré les heures passées à chercher des solutions pour faire en sorte que les ménages aient recours à du covoiturage pour les trajets du quotidien, le taux d’occupation des voitures est en baisse : seules 3.5% des trajets domicile-travail se font avec plusieurs personnes dans la voiture et plus de 50% du temps la personne est de la même famille. Les 3 millions de français inscrits sur BlablaCar ou sur les 200 autres plateformes existantes plébiscitent cette modalité pour des trajets longs. Or, les participants l’ont dit, de nombreux trajets « inutiles » pourraient être évités.

Concrètement : Cette proposition est une application pour mettre en relation des personnes qui veulent éviter un trajet ou changer de manière de l’effectuer. L’appli vous demande d’identifier le trajet (origine et destination), la date, l’heure, les éléments transportés ainsi que les conditions possibles (modalités de transport éventuelles), ensuite elle met en relation les autres personnes qui effectuent ce trajet et la palette de possibilité.

 

Participez au Panel Citoyen le 20 septembre prochain!

Le panel citoyen en quelques mots

  • Qu’est-ce qu’un « panel citoyen » ? A la manière des « jurys citoyens » tirés au sort pour la discussion de projets, il a pour but de produire un avis et de tester des propositions.
  • Que souhaitons-nous ? Devant un panel d’habitants, représentant la diversité sociale du périurbain (en matière d’âge, de sexe, de situation face à l’emploi, de provenance, d’aspirations, …), tester un certain nombre de projets très concrets qui ont été proposés lors du second atelier de territoire en juillet, par des élus et des techniciens de Caen-la-Mer. Les projets proposés sont-ils intéressants ? Seriez-vous à même de participer ? Si oui, à quelle(s) condition(s) ? 
  • A quoi cela sert-il ? Les travaux des ateliers des territoires ont pour ambition d’apporter des « solutions » concrètes pour mieux vivre dans le périurbain, et de refonder la « vision » des enjeux du périurbain. Le regard des habitants sera un élément facilitateur pour nous amener à atteindre ces objectifs.

Pour participer …

C’est le 20 septembre prochain, de 18h à 20h. Il vous suffit de vous inscrire via le formulaire ici.

 

Quelques bonnes pratiques déjà à l’oeuvre sur le territoire…

Mettre en valeur le déjà-là

Au cours des différents échanges avec les participants à l’atelier, nous nous sommes donnés pour règle de procéder à partir de ce que les acteurs du territoire font déjà. Sur quels sujets les acteurs locaux s’investissent-ils pour mieux vivre ensemble dans le périurbain ? Une stratégie est-elle déjà en partie engagée ? Qu’est-ce qui pourrait la conforter ? Quelles que soient les réponses à faire sortir du travail d’atelier, celui-ci ne peut être valablement conduit qu’à partir d’une conviction initiale : une stratégie d’aménagement ne  « s’administre » plus, elle se construit avec ceux qui sont susceptibles de la mettre en œuvre, à leur rythme et selon leurs ambitions.

Pour un benchmark inversé

Le benchmark est habituellement utilisé pour mettre en avant les « bonnes pratiques » ou les « actions innovantes » menées sur d’autres territoires. S’il suscite l’enthousiasme, cet exercice bute souvent sur son atterrissage local et peine à produire des effets. En jouant sur le format des Ateliers du territoire, nous proposons de fonctionner de manière inversée. Il s’agit plutôt d’identifier avec les acteurs les initiatives locales et les projets innovants du territoire qui mériteraient d’être mis en avant dans les séminaires nationaux.

Quelques projets cités pendant les ateliers

La liste présentée ici restitue quelques projets innovants qui ont été cités lors de nos échanges. Elle n’est évidement pas exhaustive mais permet de commencer à donner à voir des projets qui émergent aux quatre coins du territoire caennais.

Thème Actions existantes
Mise en valeur de l’arrière-pays littoral Conférence sur l’agriculture de Maltot
Forum des savoir-faire et des Traditions populaires de Saint Pierre en Auge
Création d’une carte touristique couvrant tout le territoire de Terres de Nacre par l’Office de Tourisme Terres de Nacre et Développement et mise en ligne d’un site internet de promotion touristique de Caen la Mer
Création d’une application mobile de découverte de la Communauté de
Communes Vallée de l’Orne
Le projet Parc des Berges de Bénouville : une halte pensée en complémentarité du projet de la presqu’ile de Caen. L’aménagement d’une prairie fleurie, d’une prairie foot, d’une aire de jeux, d’une butte enherbée, d’un belvédère avec une vue sur le canal, d’une aire de pique-nique et d’une box pour la location et la réparation de vélo.
Parcours de découverte du village et de ses habitants à travers son histoire à Cagny, 19 nouveaux pupitres sur l’ensemble du territoire qui vont être intégrés dans un parcours touristique
Aménagement et valorisation du marais de Chicheboville-Bellengreville
Route du Cidre de Cambremer et ses alentours
Activer les espaces collectifs Jardins familiaux de Thaon, de Clinchamps sur Orne, …

Jardins partagés de Saint-Aubin-sur-Mer

Muséomix, La fabrique de patrimoine en Normandie – Vieux la Romaine
Un marathon créatif connecté rassemblant des participants aux profils variés au coeur d’un musée. L’occasion pour le musée de
Vieux la Romaine de s’ouvrir aux pratiques émergentes de co-création avec les
publics.
Parc de la Baronnie de Douvres la Délivrande : près de l’église Saint Rémi, la Baronnie comprend aujourd’hui dans un espace clos d’environ trois hectares : deux logis, les vestiges d’une chapelle et des dépendances plus récentes
Un verger à la place des anciens espaces verts en projet à Bretteville sur Laize
« Lectures dans les jardins » à Fontenay le Marmion : depuis 6 ans, organisé par l’association Plaine de vie, le festival « Lectures dans les jardins »dans des jardins privés, appartenant à des particuliers.
Jardin conservatoire de Saint-Pierre sur Dives : un jardin – musée, qui présente plus de 450 espèces et variétés de fleurs et de légumes traditionnellement cultivés en Pays d’Auge.

Jardin conservatoire de Maltot, animé par l’Association du verger de sauvegarde.

Bois de l’an 2000 de Solliers : situé à l’entrée de Soliers, aménagé pour les promeneurs et comporte de nombreux jeux pour les enfants.
Le drive fermier de Maltot : une toute nouvelle formule pour consommer des produits vraiment locaux et de qualité, grâce à une douzaine de producteurs, réunis par l’association Bienvenue à la ferme
La Cueillette de Cagny : un grand jardin dans lequel venir cueillir des fruits et légumes en famille, sans rendez vous.
Création d’un éco-domaine aux jardins du Londel à Bieville Beuville. Le projet présente plusieurs objectifs : produire et vendre en circuits courts des aliments de qualité ; expérimenter des techniques de production écologiquement intenses pour les diffuser ; développer les capacités d’accueil et de rencontres humaines du site du Londel pour des publics variés ; …
RESPIRE – Ressourcerie d’Economie Solidaire Par l’Insertion et le Respect Environnemental : L’association Travail Emploi Formation du Cingala créé une ressourcerie D3E (déchets d’équipements électriques et électroniques) sur la commune de Bretteville-sur-Laize.
Penser de nouveaux services multifonctionnels Créa’bus 2.0 : Depuis 2012, la compagnie CREA s’est dotée d’une salle de
spectacles itinérante. Cet outil permet d’aller au-devant de publics éloignés
géographiquement et/ou socialement des salles de spectacles conventionnelles.
Un opticien itinérant dans maisons de retraites, chez les particuliers et dans les salles polyvalente. Commande des lunettes puis livraison à domicile. Société « votre opticien à Domicile » dans le Calvados, la Manche et l’Orne
Mobilités Permis citoyen mis en place par l’autoécole et la mairie de Bretteville sur Laize
Electromobilité pour l’EPN Val es Dunes : La CDC assure un Espace Public Numérique nomade. Cette activité propose une formation à l’informatique et aux nouvelles technologies de la communication.
Autopartage à Tinchebray Bocage : des automobiles électriques en libre service
Aire de covoiturage Marestier : 16 places  et aménagement d’une piste cyclable bi-directionnelle à Ouistreham. Cette piste cyclable fait  partie d’un projet plus large, dit d’aménagement de boucles cyclopédestres à visée touristique, mémorielle et culturelle.
Cyclo-bus scolaire « S’cool bus » à Louviers (trois véhicules de 15 places sur 15km) : la collectivité normande située dans l’Eure, au sud de Rouen, est la première en France à financer des cyclo-bus scolaires permettant à une trentaine d’enfants du primaire d’aller à l’école et d’en revenir en pédalant, sans polluer.